Marqueurs fluorescents

Phyco-Biotech est une des rares entreprises au niveau mondial spécialisées dans l’extraction et la purification de phycobiliprotéines, marqueurs fluorescents d’origine naturelle. Nous proposons quatre types de phycobiliprotéines :

Accédez à nos marqueurs :

C’est dans le souci de répondre au mieux aux attentes de nos clients que nous proposons aujourd’hui ces phycobiliprotéines non seulement en précipitée, mais aussi sous forme lyophylisée.

En effet, L’intérêt de la forme lyophilisée étant d’être directement soluble dans le tampon de travail, tout en conservant les propriétés spectrales des pigments, c’est un gain de temps que nous offrons aux utilisateurs.

product1-img.jpg

Les phycobiliprotéines, des molécules étonnantes

Description

Ce sont des protéines polymériques naturelles, isolées de certaines cyanobactéries, d'algues eucaryotes et de cryptomonades. Organisées sous une architecture appelée phycobilisomes, elles constituent les pigments accessoires de la photosynthèse en complément de la chlorophylle.

 

RÔLE

Au sein du phycobilisome, les phycobiliprotéines sont arrangées géométriquement d'une façon permettant d'optimiser la capture de la lumière. Elles vont ainsi absorber l'énergie lumineuse incidente du spectre visible dans des domaines de longueurs d'ondes faiblement utilisées par la chlorophylle. Par transfert d'énergie par fluorescence, cette énergie est transférée au centre réactionnel photosynthétique et à la chlorophylle a. Cette chaîne de transfert au sein du phycobilisome est la suivante :

phycoérythrine > phycocyanine > allophycocyanine > chlorophylle a

Structure

Les phycobiliprotéines sont constituées d'une partie protéinique de haute masse moléculaire portant, par des liaisons covalentes, des chromophores à noyau tétrapyrrolique ouvert, responsables de leur couleur. Les principaux chromophores décrits sont la phycocyanobiline, la phycoérythrobiline, la phycourobiline et la cryptovioline. Chacun d'eux présente un spectre d'absorption spécifique modifié par les interactions avec l'apoprotéine.Les principales phycobiliprotéines sont l’allophycocyanine (APC), les phycocyanines (PC), les phycoerythrines (R-PE et B-PE) et la phycoerythrocyanine (PEC).

Propriétés des phycobiliprotéines

Le tableau ci-dessous résume les caractéristiques des principales phycobiliprotéines purifiées :

Phycobiliprotéine Maximum d'absorption (nm) Maximum d'émission (nm) Masse moléculaire (daltons) Coefficient d'extinction molaire (cm-1.M-1) Rendement quantique
R-PE 565, 545 (épaulement), 498 576 240000 1,96 x 106 0,84
B-PE 545, 565, 498 (épaulement) 576 104000 0,7 x 106 0,98
APC 652, 620 (épaulement) 660 240000 2,41 x 106 0,68
C-PC 615 647 220000 1,54 x 106 0,81
PEC 575 625 100000 0,85 x 106 -

 

Champs d’application des phycobiliprotéines

  • Marquage d’anticorps
  • Cytométrie de flux et tri cellulaire (FACS)
  • Microscopie de fluorescence confocale
  • Marquage de gel d’éléctrophorèse
  • Immunohistochimie
  • Dosage d’analytes simultanés
  • Screening à haut débit
  • Dosage d’analytes par fluorescence en temps résolu en condition homogène (HTRF)
  • Marquage enzymatique
  • Marquage en chromatographe sur gel d’exclusion
  • Immunodétection
  • DNA microarrays
  • Dosage d’analytes par transfert d’énergie de fluorescence (FRET)

Avantages des phycobiliprotéines par rapport aux marqueurs fluorescents synthétiques

  • Avantages des phycobiliprotéines par rapport aux marqueurs fluorescents synthétiques :
  • Décalage de Stokes important
  • Stables dans les gammes de pH physiologiques (5 à 8)
  • Excitation par les lasers courants hélium-néon, krypton ou argon.
  • Coefficient d’absorption spécifique et rendement quantique de fluorescence élevés
  • 100% hydrosolubles
  • Couplage à des anticorps ou d’autres protéines par les techniques conventionnelles sans altération de leurs propriétés spectrales

Informations concernant les fiches techniques

Pour chacune des phycobiliprotéines, APC, APC-XL et R-PE, nous présentons une fiche des connaissances scientifiques générales sur ces produits ainsi qu'une fiche technique sur un lot du produit. Cette dernière regroupe les caractéristiques spectroscopiques de nos produits et les ratios d'absorbance permettant de déterminer leur niveau de qualité.

 

Les ratios d'absorbance, pourquoi ?

Pour chaque phycobiliprotéine, un spectre d'absorption UV-visible entre 240nm et 750nm est réalisé. Les valeurs d'absorption à 280nm (A280nm) et aux longueurs d'ondes spécifiques (Amax) de l'APC ou de la R-PE sont notées.

 

Autres ratios

Pour l’APC, le rapport A650/ A620est un indicateur de la contamination par la C-Phycocyanine dont le maximum d’absorption se situe à 620 nm. Ce rapport est aussi un indicateur de l’état d’intégrité de l’APC puisque la dissociation de l’APC trimérique génère des monomères dont le maximum d’absorption se situe aussi à 620 nm.

 

Le rapport A620/ A566 est un indicateur de la contamination par la R-Phycocyanine présente dans Porphyra tenera.

Ratio Amax/A280nm

Les phycobiliprotéines absorbent la lumière dans le visible et à 280nm. Ce ratio est un indicateur de la pureté de la phycobiliprotéine par rapport aux contaminants protéiques qui n'absorbent qu'à 280 nm.

 

Pour la R-PE, le rapport A565/ A498 est un indicateur de l'identité du pigment purifié; la R-PE absorbe fortement à 498nmnm alors que la B-PE ne présente qu'un léger épaulement à cette longueur d'onde. Le ratio A565/ A498 <1,5 n'est mesurable que lorsqu'un important pic secondaire est présent, ceci indiquant qu'il s'agit bien de R-PE non contaminée par de la B-PE.

Formulaire de contact
Masquer

Interact with our technicians !

Formulaire contact latéral [FR]

Français

ou laissez-nous un message :

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
En cours de chargement